Camille et Stéphane partent en vadrouille…

Nouveau

Ultimos dias

De retour à la capitale fédérale, il nous reste deux petits jours pour trouver des cartons pour emballer les vélos et tout notre bazar, trouver un moyen de les transporter jusqu’à l’aéroport, faire quelques emplettes et visiter ! Deux journées chargées en perspective. La chaleur est écrasante, ici il n’y a pas l’air de la mer pour rafraichir l’ambiance, on se contente des clims qui tournent à plein régime !

Le quartier de La Boca, un peu canaille à l’origine est devenu un parc d’attraction pour les touristes ! Mais il reste néanmoins agréable de s’y promener. Nous avons cependant été avertis plusieurs fois : ne pas sortir des sentiers battus, c’est dangereux !

 IMG_5057

IMG_5058 IMG_5065

La visite de la Boca s’accompagne d’une ombre, d’une légende, d’un gamin d’ici. Il est partout… Il y a même une église Maradonienne. Dieu est parmi nous.

IMG_5121 IMG_5079 IMG_5106 

IMG_5081 IMG_5073 IMG_5120

Nous passons faire un petit tour par le cimetière de recoleta où l’on retrouve d’illustres personnages dont Eva Péron, mais notre méconnaissance de l’histoire Argentine fait que les autres sont surtout des noms de rues pour nous ;).

IMG_5128 IMG_5133

IMG_5132

“ Oh vous qui nous pleurez, ne vous laisser pas abattre par la douleur. Regardez la vie qui commence et pas celle qui est terminée “

 

 

 

 

 

 

Pour nos derniers jours, on ne se refuse plus rien, restos, tango, bars…

P1020737

 IMG_5088 IMG_5084

IMG_5101 IMG_5110 IMG_5066

  IMG_5119 IMG_5123

Publicités

Vamos a la playa

P1020644

Non prévue au départ, l’Uruguay est pourtant notre ultime destination. Au fil de notre périple et des rencontres que nous avons fait, les plages Uruguayennes se sont imposées comme point final à notre voyage. Bien que nous n’ayons jamais vraiment eu froid, nous courons après la chaleur depuis plusieurs mois ! De plus, deux jours après le retour, c’est la rentrée… Et oui, l’Education Nationale fait des siennes et change le programme, il faut reprendre quatre jours avant ! C’est pourquoi nous voulons passer une semaine les doigts de pieds en éventail pour conclure ce petit voyage.

P1020605 P1020613

Nous voilà donc partis pour nos vacances dans les vacances. Après une courte escale dans la très jolie petite ville de Colonia, nous rejoignons Rosa à Montevideo, une couchsurfeuse qui doit nous héberger. Nous passons une bonne petite soirée avec elle et visitons la capitale Uruguayenne le lendemain. Le vieux centre est bien agréable et la chaleur écrasante. Nous voilà servis.

P1020567

La semaine qui suit nous voit partager les vacances scolaires avec les touristes locaux. Quel changement avec les touristes européens, Israéliens ou Américains… Nous partageons notre temps entre trois plages, la surpeuplée Paloma, la magnifique mais super chère Cabo Polonio et la paisible Punta Rubia.

 IMG_5025

P1020580 P1020572 

Nous profitons de cette semaine de plage pour passer en revue tous les grands classiques : Glaces, churros, grillades, cartes, bronzette, coucher de soleil sur la plage… Et biafine ! 😉

P1020584 P1020591

Les rencontres sont à nouveau au rendez-vous et partageons poisson et assado avec les Argentins en vacances de l’autre côté du rio de la Plata. Dans le superbe camping de Punta Rubia, nous faisons la rencontre de Paola et Agustin avec qui nous partagerons Asado et tente de plage pendant trois jours et trois nuits ! En effet, Agustin a une façon bien particulière de faire les grillades et nous mangeons chaque soir aux alentours de minuit ! En Argentine, tout cuit très lentement. C’est une nouvelle fois une très belle rencontre.

P1020604 P1020599  

P1020603 P1020686 P1020689

P1020619  P1020620

Cabo Polonio, village de hippies, d’artisanats, et de musicos est situé dans un parc naturel, on ne peut y accéder qu’en camion car il n’y a pas de route… Mais néanmoins un certain sens des affaires !

P1020655 P1020660 

IMG_5013

  P1020673 P1020669

P1020595 P1020684

P1020629

Feliz cumpleanos

Nous voilà à Buenos Aires ! Nous y retrouvons les parents de Stéphane qui terminent leur séjour. Animée, colorée, Buenos aires est vivante, toujours en action, les rues sont bruyantes, les gens parlent fort (surtout les Brésiliens venus en vacances), bref, c’est une grosse ville. Les Argentins ont l’habitude de dire qu’en Argentine, il y a Buenos Aires, et le reste. Un petit pays à l’intérieur d’un très grand. Cette mégalopole est néanmoins très agréable pour s’y promener et flâner dans les rues et les parcs. C’est la période des soldes ici aussi… Elle ressemble à toutes les grandes villes mais reste unique, des airs de Londres avec ses grands panneaux annonçant les spectacles, un air de Paris aves ses petits bistrots aux coins des rues et les nombreux taxis rappellent New York… Des beaux quartiers chics, mais aussi des rues jonchées de poubelles qui sont passées à la loupe tous les soirs par les cartoneros, des habitants des quartiers pauvres venus trier les déchets pour essayer d’en tirer quatre sous.

DSCN8641 

Nous profitons des avantages de la ville pour fêter comme il se doit les 35 ans de Stéphane. 35 degrés pour 35 ans, une grande première que de fêter son anniversaire en tongs ! Au programme, restaurant et spectacle de tango. Une bien belle soirée passée en compagnie de Jean-Jacques et Nicole, leur dernière, ils quittent le continent dès le lendemain pour retrouver Assas. Quant à nous, nous ne nous attardons pas non plus, la plage nous attend de l’autre côté du rio Plata ! Nous reviendrons quelques jours avant notre départ (qui se rapproche de plus en plus) pour visiter Buenos Aires.

P1020562 

   P1020565

                             P1020566

Pause farniente

Après notre visite des chutes, nous partons directement pour San Ignacio, un tout petit village, qui, nous l’espérons, sera plus tranquille (les touristes envahissent la ville de Puerto Iguazu). Nous trouvons un hôtel avec piscine, ce sera parfait pour passer deux jours de farniente ! Nous visitons néanmoins les ruines des missions jésuites qui se trouvent dans le village : de jour et de nuit pour assister au spectacle sons et lumières qui retrace la vie des Guaranis.

IMG_4978

 IMG_4966 IMG_4982

IMG_4968  IMG_4985 

Nous trouvons un petit restau où nous dégustons sans doute un des meilleurs morceaux de viande depuis notre départ, épais, parfaitement cuit, il fond dans la bouche, et les meilleures frites aussi !

   P1020530 P1020528

Un petit tour en kayak, une rando et la visite d’une communauté Guaranis (difficile de rester complètement inactifs 😉 ) combleront notre matinée. Piscine l’après-midi avant de reprendre le bus de nuit pour Buenos Aires.

 P1020550  P1020532

P1020555

Une des sept merveilles du monde naturel ?

En ce coin du monde, la frontière entre le Brésil et l’Argentine abrite une petite merveille. Ou plutôt une grande, une grosse, une grondante merveille. L’Iguazu, qui serpente gentiment dans la selva fait soudainement une chute de plus de quatre-vingt mètres de haut sur plusieurs centaines de mètres de large.Une quantité impressionnante d’eau se fracasse sur les rochers en contrebas en un tintamarre de tous les diables.

IMG_4931

Le Brésil et l’Argentine concourent pour que ce lieu hors du commun apparaisse dans le futur classement des sept merveilles du monde naturel (http://www.new7wonders.com/en/). A votre tour de voter…

Evidemment, nous nous devions de faire un petit aller retour de Buenos Aires, en bus (3200 km A/R), pour aller vérifier par nous même que ce site, dont tout le monde nous parle, mérite sa réputation.

Le premier jour, côté Brésilien, est un peu difficile pour nous car les passerelles sont courtes et les visiteurs extrêmement nombreux. Heureusement la partie Argentine est beaucoup plus étendue. Alors que le premier jour, nous avons profité d’un panorama exceptionnel sur l’ensemble des chutes, le deuxième jour nous permet de s’approcher des chutes par de nombreux côtés. Tantôt en dessous, tantôt en dessus, nous profitons de ces douches naturelles pour nous rafraichir un peu. En effet, nous sommes dans la jungle, la température et l’humidité y sont à leur maximum.

Outre les chutes, décorées d’arc-en-ciel, nous profiterons de cette jungle pour admirer toutes sortes de papillons qui virevoltent et se posent sur nous, d’oiseaux, de lézards ou de coatis.

  IMG_4899 IMG_4903  P1020458

  P1020484 P1020489 P1020486

P1020408 P1020523

Album photo des chutes : http://cid-13ecc1fe30fefc26.skydrive.live.com/redir.aspx?page=play&resid=13ECC1FE30FEFC26!565

Pour les petits… et les grands aussi !

En remontant d’Ushuaia, nous voulions nous arrêter pour nous émerveiller devant toutes les petites “bébêtes” que l’on peut trouver sur la côte Atlantique. Nous choisissons la Péninsula de Valdes, à mi-chemin entre Ushuaia et Buenos Aires. 25 heures de bus et nous y sommes ! Les projets de départ étaient de louer une voiture et de partir explorer les lieux par nos propres moyens, camper…

Changement de programme : louer une voiture à deux revient très cher et d’autres part, nous sommes en pleines vacances ici, les hôtels et même les campings affichent complet ! On n’a pas le droit de camper sur la péninsule… Bref, c’est bien plus compliqué que prévu ! On prend un tour d’une journée dans une agence, un peu résignés, mais le patron nous fait un bon effet et un bon prix… Nous verrons bien le lendemain.

Bonne surprise, on vient nous chercher à l’hôtel en 4×4, le chauffeur-guide Martin est très sympa. Le patron nous prête de l’argent (ici, il y a tellement de monde, que les banques n’arrivent pas à suivre le rythme et les distributeurs sont souvent vide, après avoir fait cinq banques la veille nous n’avions pas assez pour payer l’hôtel et l’entrée du parc !), on espère en trouver en rentrant. Nous récupérons deux français qui feront l’excursion avec nous.

La péninsule n’est qu’à quarante minutes de voiture, mais après il faut encore toute la traverser pour rallier les points d’observation des animaux. Entre chacun, il n’y a que la pampa et des estancias.  Martin nous propose de filer directement au nord, les autres touristes s’arrêtent d’abord au sud, nous serons ainsi “à contre-courant” et nous aurons plus de chance de voir des orques car la marée est haute dans la matinée.

En arrivant sur la plage, nous découvrons les lions de mer, déjà vu à Ushuaia, mais cette fois ci , il y a beaucoup de mâles, et des petits ! Ils sont bien plus actifs, se battent, grondent, se séduisent, s’occupent des petits…et copulent 😉 ! On est comme des gosses ! On peut également voir des éléphants de mer, mais seulement des jeunes et des femelles, les mâles restent dans l’eau pour les protéger des orques. Les mâles sont les plus impressionnants ( cinq tonnes !). Nous attendons désespérément une attaque d’orques (oui, je sais c’est pas très bien, mais c’est tellement impressionnant paraît-il…). Pas d’attaque. Pas d’orque. Poca suerte…

 Lions de mer :

110104_06 

110104_04 110104_10

110104_17

Eléphants de mer :

110104_20

 110104_12 

110104_18

En route pour la colonie de pingouins ! Qu’ils sont drôles avec leur démarche dansante et mal assurée, les bébés sortent des nids, ils sont très proches ! Leurs cris ressemblent à ceux des moutons lorsqu’ils appellent leur mères. On restent un long moment près d’eux alors que les bus de touristes défilent très rapidement. Vraiment nous sommes ravis de cette excursion, nous n’aurions pas fait mieux en louant notre propre voiture !

 110104_21

110104_40 110104_24

110104_31 110104_34 

 110104_37

110104_39

Un dernier tour vers la plage, on a tenté d’observer les baleines mais, mauvais timing, les dernières sont partie la veille… Un tour au musée, puis retour en ville après une journée bien remplie et très agréable ! On trouve finalement de l’argent et on achète un billet de bus tout confort pour Buenos Aires dans la soirée ! C’est partit pour une nouvelle nuit dans le bus.

Rajoute ça sur ta liste !

En cette fin d’année, comme les bons touristes que nous sommes, nous refaisons un petit passage au Chili afin d’aller randonner dans le Torres Del Paine, un des plus beaux parcs d’Amérique du sud.

IMG_4620

Nous faisons un passage éclair par Puerto Natales où nous avions rendez vous avec Peter et Marcel afin de remplir nos sacs de provisions, de dormir une dernière fois de l’année dans un lit et surtout de se faire un bon resto avec les copains. Nous avons l’agréable surprise d’y retrouver également Eric et Laurent qui poursuivent leur descente dans le Sud. Après le repas nous accompagnons nos potes Suisses au ferry qui doit les emmener à Puerto Montt. Les adieux sont, à nouveau, … larmoyants.

 P1020321  P1020326 P1020327

La bicyclette rangée, nous choisissons de passer en mode piéton pour les cinq prochains jours. Les sacs sont un peu lourds mais les paysages sont superbes. Au programme de ce trek, baptisé W, lacs, glaciers, montagnes et pics vertigineux : une centaine de kilomètres et des heures de marche. Nous sommes exceptionnellement  chanceux car nous n’aurons pas une goute de pluie lors de nos cinq journées et prendrons même des coup de soleil en étant obligé de marcher en tee-shirt…

IMG_4691

P1020357

 

Affichage au refuge : Nous voilà avertis !

 

 

 

Nous avons eu un temps magnifique, si ce n’est un petit peu de vent…

Nous rencontrons enfin Damien et Claire, des connaissances de connaissances, qui nous ont reconnus grâce au blog.

P1020347

Ce petit trek est aussi l’occasion de fêter la nouvelle année dans un “refuge” (les refuges ici, c’est plutôt des hôtels !) avec Stephan et Céline… et quelques autres randonneurs.

P1020375 P1020368 

P1020380

P1020370 P1020372

Pour ce qui est des photos les plus belles de notre petite semaine de rando, vous avez l’habitude, suivez le lien…

http://cid-13ecc1fe30fefc26.skydrive.live.com/redir.aspx?page=play&resid=13ECC1FE30FEFC26!524